Basses lumières et loupiotes

Salut salut mes loups des bois !


On arrive en Décembre, moment des fêtes, des gourmandises et des lumières. Et malgré tout le bordel qui se passe dans ce monde (aka Covid-19 2020), j’espère que les gens auront le cœur chaud, la générosité à fleur de peau et l’amour ardent envers leurs prochains. Une carte, un mot, une photo... Les petits gestes sont nombreux et conséquemment puissants.

Mais je vais pas commencer à me lancer dans ce sujet sinon on va partir loin (comme à chaque fois). Donc aujourd’hui on va parler de festivités et qui dit festivités dit basses lumières, guirlandes de Noël, bougies, jolies déco toussa toussa. C’est le moment idéal pour prendre en photo les repas de famille, la décoration, les enfants enguirlandés de lumières féeriques voire des feux d’artifices (si toutefois nous en aurons).

Nous verrons donc comment gérer cette basse lumière très compliquée, comment jouer avec ces loupiotes (des lumières, pas des loupiots efféminés) avec nos petits boîtiers d’amour. Oui oui, des boîtiers, pas de téléphone, pas de polémique avec cette magnifique phrase préconçue et sur-entendue « le dernier Iphone fait tout seul la photo, c’est très beau et ça me suffit », si tu as ce genre de pensées et qui plus est, est très renfermée sur l’Art photographie, je te laisse gambader dans le néant de la facilité du monde technique.

PS avant de commencer : Dans cet article, les réglages sont déjà un peu avancés, donc si tes notions du manuel sont encore instables, je te conseille de lire ces articles pour mieux comprendre mon charabia : ouverture ; ISO

Aussi, certains termes seront en bleu et conduira direct aux articles concernés.

Sinon, voici le sommaire du jour :

  • Peu de lumière ? Le manuel sauve une vie


  • Et si on a qu'une ouverture max 4.0 ?


  • Jouer avec les bokeh (mais c’est kua ?)


 

Pas de lumière pas de soucis

Si manque de lumière il y a, la panique ne laissez pas. Juste il vous faudra :

- Une grande ouverture

- Un grand ISO mais pas trop

- Un trépied ça peut aider + le retardateur aussi (mais plus pour les nature morte)

- chercher les sources lumineuses

Dans cette première partie, je vais bien différencier deux sous-parties non négligeables :

1) Pour les photos de nature morte

C’est plus facile, il en va de soi car qui dit basse lumière dit apnée en continue. Et qui dit nature morte, dit trépied, gestion de la lumière, du temps, du sujet… Bref, le pied ! Mais on verra plus bas qu’on ne fera pas que ça (car Décembre c’est tout de même assez agité !).

Alors mes conseils pour de la nature morte :

  • Utiliser un trépied et une télécommande si vous avez, sinon le retardateur, ça limitera considérablement les micro vibrations.

  • Utiliser une grande ouverture pour bouffer le plus de lumières

  • Si grande ouverture il y a, baisser un peu l’ISO pour éviter le grain. Dans le cas où l’ouverture ne peut pas aller jusqu’à 1,8 par exemple, augmenter l’ISO mais avec modération.

  • Jouer avec la lumière au niveau de la composition, avec les ombres qu’elles donnent, les reflets, les réverbérations, faire attention au contre-jour etc. Bref, prendre son temps à composer tranquillou, à regarder, tester, modifier, recommencer.


Là le contre-jour est intéressant pour avoir les bokeh.

Le sol offre un reflet très sympa donnant de la longueur au trépied.


2) Pour les vivants qui bougent

Quand je parle de vivants qui bougent, je parle bien évidemment des fameuses photos de famille, des enfants turbulents boostés au sucre. Tout de suite, ça semble un peu compliqué mais pas de panique (jamais tu ne céderas à la panique), prenons notre temps :


  • Pour les photos de groupe, une grande ouverture est risquée car si certaines personnes ne sont pas au même niveau, ils risquent d’être flou, notamment si le recul du photographe est minime.

  • Mais que faire ? Eh bien on peut prendre une ouverture 4,0 minimum (si le groupe est conséquent pour avoir tout le monde net)


  • Augmenter son ISO mais pas trop encore une fois. 1600 peut être bien mais attention au niveau du bruit sur l’image. Tout dépend de votre rendu en tête et de l’effet voulu.

  • Bien analyser les sources lumineuses, du plafond surtout ! Comment ça tombe, si c’est jaune ou blanc, comment améliorer, en déplaçant les personnes, en les mettant à côté de guirlandes… Bref, il faut exercer son regard.



Et si on a qu'une ouverture max 4.0 ?

Pas de panique, pas de panique ! Ne nous ruinons pas tout de suite avec du matériel coûteux qui, au final, ne servira à rien car trop compliqué.

Nous l’avons évoqué précédemment, si notre ouverture est maximum à 4.0, augmentons l’ISO, avec modération toutefois mais tout dépend aussi de votre rendu final. Si vous souhaitez un peu de grain, pour un effet grungy, vintage, abîmé, on shoot avec un ISO fat ! Sinon, on le modère doucement, on donne un peu plus de lumière à notre cadre en ajoutant des sources lumineuses ou en bougeant les personnes.

Jouer avec les bokeh (mais c’est kua ?)

Avant de pouvoir jouer avec les bokeh, faisons une définition brève et complète de ce mot étrange. Tout d’abord, ce terme semble étrange parce qu’il est étranger.

« Bokeh » vient du japonais et en bref, ça veux dire « flou ». Mais en photographie ce flou n’est pas le flou dégueu par accident, non non non, c’est le flou de l’arrière plan, là où la mise au point ne s’est pas faite créant ainsi des formes particulières et esthétiques, réalisées grâce à l'objectif (notamment les fixes qu’on se le dise) et aussi grâce (et surtout) à une grande ouverture.

En voici un exemple simple et efficace.

Mise au point sur l'arbre

puis mise au point sur le bocal à lumière.

Mais comment faire des bokeh ?

Et bien c’est tout simple il faut un objectif (fixe c'est encore mieux), une grande ouverture et des lumières (des guirlandes de Noël par exemple)

Plaçons notre sujet devant les lumières, ouvrons au maximum notre ouverture ou zoomons au max, mettons le sujet au maximum le plus loin des sources lumineuses, faire la mise au point sur le sujet et cliquer !

Une vrai recette de cuisine ! Qui prend… disons 5 minutes grand max si vous êtes méticuleux mais en vrai, en 20 secondes ça peut être bouclé.


 


Voilà voilà, j’espère que cet article vous a bien plu, qu’il vous a bien aidé toussa toussa ! J’attends vos retours en commentaires ! Dites moi si ça vous a bien aidé ou si vous connaissez d’autres astuces ! Je serai ravie de lire vos expériences et d’y répondre.

On se retrouve directement en 2021pour le prochain article qui traitera sur les IMAGES LIBRES DE DROIT (pas si libres que ça).

Je vous souhaite de belles et magnifiques fêtes chaleureuses, rempli d'amour et de bien-être !

A très bientôt les loups loups !

LOVE.

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout