La photographie de groupe

Salut mes p’tits loups des bois dorés


2020 est une année de distance, à la fois de l’humain et de l’humanité. Il y eut une perte considérable de valeurs, d’attention à l’égard de son prochain (et je ne parle pas de ses proches), à l’égard de l’Homme. Le rabaissant à un être touché par la maladie, soulevant des mouvements sociaux racistes car l’un réagit alors le groupe suit. Je ne vais me lancer dans un monologue à débat, mais cette introduction sert de transition à ce qui a pu se passer naguère en ce début d’année.

Nous sommes en Décembre 2020, les pulsions se sont apaisées mais nous ne devons toutefois pas oublier notre humanité, notre amour, nos proches, notre compassion.

Nous parlerons donc des photos de groupe car, même si nous devons garder une certaine distance physique, nous confiner ou nous restreindre à un nombre limité de personnes, n’oublions pas les souvenirs, n’oublions pas l’amour pour son prochain.

On va donc partir sur des petites astuces pour faire des photos de groupe sympas tout en gardant une certaine autorité pour éviter les regards fuyards.

  • Comment gérer plusieurs personnes


  • Comment composer


  • Les réglages à savoir




 

Comment gérer plusieurs personnes

Qui dit photo de groupe, dit gérer plusieurs personnes et vous vous rendez vite compte que gérer 2 ou 3 personnes est grandement différent de 6 à + de personnes (si nous oublions les restrictions actuelles par la Covid).





Qui dit gestion d’humains, dit autorité. Et même celui à la plus petite voix peut se faire entendre (si si c’est possible). Avant tout, il faut se faire voir, se faire entendre et montrer qui commande le shooting en dirigeant toutes les personnes. Il y a aura forcément un groupe de bavard retardataire qui n’écoute pas, alors n’attendez pas que leur conversation interminable se finisse (car ça ne se finira jamais) et demandez gentillement (mais avec fermeté) au groupe de se décaler vers le lieu de la prise de vue.

Les tips à savoir pour capter l’attention du groupe :

- rester poli (la base avant tout)

- avoir une voix autoritaire mais douce (ne les faisons pas fuir)

- diriger les gens vers un lieu précis (vous êtes le berger)

- les disposer (comme une photo de classe)

Lorsque tout ceci est effectué, on passe à l’étape suivante.


Comment composer

La composition est un point déjà évoqué dans cet article ici et .

Je reviens en rappeler quelques unes fort utiles pour les photographies de groupe.

Tout d’abord et avant tout, soignons l’arrière plan ! Oui, ce fameux « background » comme dirait les pédants anglish. Eh oui, ne mettons pas notre famille devant un tas de purin fumant…

Avant même d’appeler les personnes pour la photo, analysons les alentours, d’où vient la lumière (pour éviter le contre-jour si on en a pas envie), regardons les lignes des bâtiments, le tronc des arbres, les fleurs alentours, la maison ou le château, etc etc.


Soigner son arrière plan, c’est déjà un grand pas vers une belle composition.


Ensuite, ça paraît con mais bon… mettons le sujet le plus important au milieu ! On va pas mettre les mariés à l’extrême droite de la photo de groupe, aucun sens. Alors s’il y a des personnes-clés que l’on souhaite plus mettre en avant comme les parents, les grands parents, les petits enfants, bref que sais-je ! On les met au milieu pour qu’ils « pop » bien au moment de la lecture de l’image.


Pour illustrer nos propos, je vous présente la famille recomposée de légumes qui nous servira de modèle.

Ici le background est pas ouf alors on a pris les sujets loin de ce dernier. L'ouverture est à f/6,3 et c'est suffisant avec l'écart de l'arrière plan & sujet.

Aussi, les personnages principaux ici sont la famille de Cumbawa.

(ils sont donc situés au centre de la photo)



Enfin, composons en fonction des couleurs des tenues (oui oui, il y aura forcément des concordances, des couleurs similaires ou complémentaires).

Alors jouons avec ça en alternant les couleurs, en mettant les complémentaires côte à côte, en créant des dégradés, etc.


Les réglages à savoir

Alors après avoir capté l’attention de tout le monde, placé ce beau monde devant un arrière plan soigné, réparti convenablement en jouant avec les couleurs et les « personnes-clés », voyons voir les réglages.

Il y a toujours un risque quand on est amateur mais c’est très apprécié et appréciable, c’est de travailler en grande ouverture.


J’ai déjà pu partager dans une newsletter le tips sur les photos de groupe et l’arrière plan : Avec une grande ouverture, plus le sujet est proche de l’arrière plan, plus ce dernier sera net. A l’inverse, avec une grande ouverture, plus le sujet est loin de l’arrière plan, plus ce dernier sera flou (on est d'accord, on parle de l'arrière plan qui est flou).

Même chose pour notre photo de groupe : Si on veut démarquer le groupe de l’arrière plan pour une lecture plus fluide et moins parasite de tous les éléments, détachons le sujet de l’arrière plan. Et pour cela, on utilise une grande ouverture (2.1 ou 3.2 par exemple) si notre objectif nous le permet.


Voici un rendu de notre famille légumes avec 3 ouvertures différentes.

(de gauche à droite, d'une grande ouverture à une petite ouverture).

 

Le truc à savoir :

Si c’est une photos de groupe avec beaucoup de personnes et donc plusieurs rangées, il y a de forte de chance que certaines personnes soient légèrement floues. L’idéal c’est de se reculer au max (pour un plan large avec une grande ouverture) pour essayer d'éviter ce flou (il faut donc beaucoup de recul... ce que je n'avais pas ici pour la prise de vue)


Cependant, parfois c’est très léger et on y peut rien car comment l’objectif calcul le bordel ? c’est en fonction justement de ces rangées. Voici un exemple en image :


Ouverture : f/2,0


Donc voilà, on va privilégier une grande ouverture pour détacher le groupe de l’arrière plan.

Si notre objectif ne nous le permet pas, soignons d’autant plus l’arrière plan.

Si l’on veut un groupe tout net, on privilégie alors une petite ouverture (par exemple 6.3) mais faisons attention à la composition pour sublimer les sujets.

Retenons :

- capter l’attention

- diriger le groupe

- soigner son arrière plan

- mettre les personnes-clés au centre du groupe

- jouer avec les couleurs des tenues

- éloigner le groupe de l’arrière plan pour un meilleur « flou »

- s’éloigner aussi pour avoir un plan large de la situation (en fonction du possible, ne tombons pas bêtement dans le caniveau…)

- vérifier le cliché, en faire plusieurs et remercier

 

Dernière astuce à dire : « S’il y a des gens qui ne me voient pas, moi non plus », simple, logique, efficace. Et attention aux petits malins, ils sont très farceurs et sont facilement malléables si l’on ne se vexe pas vite.



 

Et voilà, j’espère que ces tips & tricks sur la photo de groupe a pu t’aider, que ce décorticage étape par étape a éclairé ta lanterne d’imagination ou en terme de gestion de groupe.


N’oublie pas que tu peux t’abonner à la NEWSLETTER, c’est gratuit, simple et je spam pas ! Je partage des tips sympa perso et pro que je partage nul par ailleurs.

Abonne-toi à mon INSTA pour plus d’actu et ne délaissons pas le YOUTUBE car je commence à bien le remplir de contenu (backstage et tuto !)


En attendant je te dis à très bientôt car le prochain article va traiter de la photo de nuit avec de la BASSE LUMIERE et des LOUPIOTES que l’on chéri tant à Noël.

Je t’envoie plein plein de LOVE.

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout