La composition ROUND 2

Salut mes p'tits loups d'eau !


L'Art, le Beau, autant de notions à débat qui ne sont pas toutes résolues et ne le seront peut-être jamais. Des idées qui dépendent de nombreux facteurs comme la culture de chaque individu, ou les sujets qui nous attirent intuitivement, forgeant ainsi notre personnalité et notre goût pour les belles choses.

La beauté est vraiment un sujet vaste et aussi intéressant que la religion. De part sa diversité que pour son incompréhension vis-à-vis à Autrui.

Mais avant de nous lancer sur des débats qui vont faire trembler le sol de la toile du web, penchons-nous plutôt sur le sujet du jour : LA COMPOSITION


Nous avons vu précédemment la composition ici avec sa définition et les premiers sujets principaux qui la compose (c'est cocasse n'est-il pas).

Aujourd'hui, nous allons voir la suite de la composition (oui, parce qu'il y a beaucoup de choses à dire et quand on donne trop à manger, on a du mal à digérer).


  • Les lignes directrices

  • Répéter, répéter à s'en épuiser

  • La nature comme cadre de notre sujet

  • L'impair en sujet

  • « Symétrons » bien


Les lignes directrices

Elles nous guident depuis la nuit des temps, ce sont les lignes directrices. Les fameuses que l'on retrouve en dessin en Arts Plastiques, les mêmes en peinture de l'ancien temps. Elles sont et resteront des notions à connaître pour sublimer nos clichés (comme bien d'autres encore).

Répéter, répéter à s'en épuiser

On est jamais fiu de répéter la même chose ! Et même si parfois c'est lassant, cela prends un tout autre tournant en Art. Ca donne du charisme et de la robe (oui, comme le vin ou le cheval), ça harmonise et crée une atmosphère spécifique lorsque tout est similaire.

Mais lorsqu'un sujet perturbateur survient, ça donne un effet surnaturel, irréel à la situation.

On peut jouer les répétitions avec des formes, des objets, des personnes, etc.

La nature comme cadre de notre sujet

Au lieu d'utiliser le cadre de notre appareil, on choisissait plutôt un cadre naturel ? (Kua?)

En d'autres termes, tu utilises une délimitation naturelle de ton cadre sur ton sujet principal avec l'environnement de ce dernier (plaît-il?)

Bon, je vous embrouille avec mes phrases à la Zola.

En gros, tu prends un élément de ton paysage qui servira de cadre naturel autour de ton sujet.

Ici, ce sont les feuilles d'un arbre qui me servent de cadre.

L'impair en sujet

On dit souvent que les nombres impairs dans l'Art, c'est beau, c'est harmonieux, ça fait du bien à l'oeil.

Dans la pratique, pour une photo de groupe par exemple, on va favoriser un groupe de 3, 5 ou 7 personnes (par exemple) comme sujet dans le cadre. Et attention ! Petit « tips and tricks » (pour les mariages ou autres) si les sujets (modèles) ont des tenues avec des coloris intéressants, penser à jouer avec ça !

Petite note : Normalement j'aurai dû ouvrir à un minimum f/6.3 mais mon vieux Canon ne me le permet pas et puis j'avais la flemme de refaire. Donc on a malheureusement que Rosie la Colombe en premier plan bien nette alors que les jumelles 'pions Myrabelle et Violette sont un peu (beaucoup) floues.

« Symétrons » bien

La symétrie, encore une notion que l'on retrouve en peinture, en dessin, les mandala toussa toussa. C'est beau, c'est zen, c'est apaisant, c'est sympa mais ATTENTION ! Tu n'as le droit à aucune erreur, pas un pet de travers, pas une mèche de côté, un poil retourné, un ongle écorché, NON monsieur !

On veux de la symétrie militaire et bien modulée, c'est ça qui fera de ta photo une dinguerie visuelle avec un impact sans nom (parce que le moindre moindre cheveu qui dépasse, sera tout de suite perçu). On peux prendre comme exemple les photos de paysage avec les reflet, ou un symétrie par les bâtiments, etc.

Ici je vous ai fait une symétrie par le reflet. Je sais qu'il y a mieux, mais je n'ai que ça en stock à vous montrer.

 

Aussi petit RAPPEL :

Toutes ces règles peuvent être transgressées. Mais avant de le faire, il faut les acquérir et les comprendre pour les détourner joliment.

 

Exercice : Exerçons notre œil

Pour les prochains jour, laissez cette petite note dans le coin de votre tête → Regardez différemment le monde en essayant de :

  • Voir les lignes perpendiculaires, parallèles des constructions, des bâtiments, de l'architecture en ville. Prendre le temps de lever la tête et d'observer.

  • Voir les cadres qu'offre la nature → Une fenêtre abandonnée, un buisson troué, une ouverture dans les branches d'un arbre

  • Voir la symétrie dans ce qui nous entoure → des lignes, des champs, des sculptures, des bâtiments, des troupeaux d'animaux...

Ce sont des exercices visuels pour entraîner votre œil à voir autrement, à observer son environnement d'une autre manière, de façon esthétique, brute et artistique.


 

On en a fini pour aujourd'hui et on se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article au sujet des APPAREILS PHOTOS ! On fera un bref retour en arrière en parlant de l'argentique, nous verrons la différence entre un hybride et un reflex, et bien d'autres encore ! Promis, ça sera simplifié et réduit, pas de prise de tête (comme d'habitude), de l'amusement et de l'apprentissage comme on aime.

Si cet article t'a bien aidé, n'hésite surtout pas de me faire un retour en AIMANT ou en COMMENTANT cet article. Ca me fera un feed back sur le petit travail que je fais, sur ce que vous avez besoin, vos envies, vos demandes, vos avancées, etc.

Allez, bisous love love sur la fesse !

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout