top of page

Pagnol « Jazz » - Le Lundi-littéraire

Dernière mise à jour : 8 mars

Salut virulents gastéropodes,


Marcel Pagnol « Jazz » - Le Lundi-littéraire Manutea Rambaud maanurmd photographie éditions Livre de Poche littérature

Au son de la contre-basse vibre dans les murs une note incertaine, pourtant précise et intemporelle. Elle est le nom de cette œuvre « Jazz », une note d’incertitude, une mélodie de la renommée dans une disharmonie humaine qui dévore les plus zélés des hommes.


Dans cette découverte littéraire d’un Décembre de l’année 2023, mes pulsions de lectures se sont dirigées vers du classique, des livres profondément ancrés dans la bibliothèque, si fort qu’ils en deviennent le décor d’une demeure. Tout a commencé par une tête penchée sur la gauche pour lire de manière inconfortable les reliures des bouquins présentés, suivi d’une main qui cherche sans relâche à toucher la poussière infernale qui s’acharne sur les pages de ces œuvres incontournables. Le tout s’est acheminé par une narration orale à ses proches durant le processus de lecture, puis un sourire d’apaisement et de satisfaction lorsque la quatrième de couverture s’est rabattue sur l’amas de papier que constitue ce livre.



En 3 points → Les Lettres, l’amour, le temps



ANATOMIE DE L'OUVRAGE


« Jazz » est une pièce de théâtre de Marcel Pagnol, douce et délectable en tout point, aux sentiments aussi instables qu’un enfant. Nous passons aisément de l’émerveillement à l’empathie face aux personnages et, parfois, nous ne savons plus quoi ressentir pour cet homme qui jamais, n’a connu l’amour, perdu dans cette passion dévorante des études et la passion oubliée des femmes au risque d’user d’un comportement insensé dicté par sa jeunesse jamais vécue. Laissons-nous donc sur ces quelques mots sous-entendus à la limite de la révélation (aka spoil) de cette œuvre délicieuse.


Une œuvre de 1941 qui narre la perte, l’amour, l’oubli et la solitude. Un récit écrit par Marcel Pagnol de la maison d’édition Livre de poche.


Marcel Pagnol « Jazz » - Le Lundi-littéraire Manutea Rambaud maanurmd photographie éditions Livre de Poche littérature


DES PRÉLIMINAIRES EN ÉMOIS


« L’amour, ce n’est pas une passion, c’est une maladie. »

Voilà une introduction aux préliminaires livresques des plus ardentes et ce n’est pas le seul passage qui a tortillé comme un asticot mes papilles littéraires.


«  [...] Oui, les œuvres de la pensée ne sont que des jeux dérisoires : fantaisie, fariboles, suggestion, blague et fichaise. » - BLAISE
[...] 
« Ont-elles [les œuvres] traversé les siècles parce qu’elles étaient de grandes œuvres, ou sont-elles de grandes œuvres parce qu’elles ont traversé les siècles ? » - BLAISE

Le vocable, les réflexions sont d’autant de sujets qui m’ont happé.


« Chacun accomplit son destin. L’amour n’est pas donné à tous. Tu avais le désir d’aimer. Jamais ton désir n’a choisi. » - BLAISE

Et puis à la rédaction, je me rends compte que j’ai fait une sélection majoritairement à propos de l’amour, alors allons-y gaiement et finissons-en avec émois.


« La nature sait bien ce qu’elle fait. Elle n’allume pas la flamme dans un corps épuisé. Celui qui est capable de ressentir la passion, c’est qu’il peut l’inspirer. » - LE JEUNE HOMME


UN METS POUR QUELLE DILETTANTE


« Jazz », c’est une œuvre qui correspond parfaitement aux adolescents, pour la culture, l’Histoire (et l'histoire), la morale, les tensions, l’amour, l’introspection et le mensonge envers soi.


Il y a des noms d’auteurs qui nous sont familiers plus que d’autres, il y en a qui ont bercé notre enfance qu’on le sache ou non. Que cela soit des lectures orales avant le coucher, interceptées dans des échanges familiaux ou en étude scolaire ; nous avons déjà pu entendre le nom de Marcel Pagnol comme celui d’Antoine de Saint-Exupéry.


Ceci est une pièce à la lecture facile, où demeurent des mots anciens, un langage d’autrefois mais qui peut ravir certains et beaucoup d’autres.


« Les mauvais jours dureront peu. » - CÉCILE

Marcel Pagnol « Jazz » - Le Lundi-littéraire Manutea Rambaud maanurmd photographie éditions Livre de Poche littérature


PAGNOL, Marcel. Jazz. Le livre de poche, 1941

13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page