Le comble du photographe : être un cliché

Salut mes loups loups des andes !


Selon vous, quel serait le comble d’un photographe ? Bon, j’ai déjà un peu tout dit dans le titre mais faisons semblant. Eh bien ça serait qu’il soit un cliché !

Mais avant de lancer un débat sur ce qui fait polémique à propos de notre métier, voyons l’étymologie du terme. Oui, parce que n’oublions pas ma fanitude pour les langues et les origines alors étalons sur la tartinette de beurre cacahuète.


Le terme "cliché" vient justement du métier du photographe. Un cliché est donc la reproduction d'une image, d'un fait. On parle souvent de clichés et de stéréotypes, mais attention ! Ce n'est point du tout la même chose (si on veut bien chipoter).


Mais on est pas là pour parler langues (à ce que je sache) donc arrêtons-nous là avant de faire un cours de Linguistique, c'est pas le but.

Et après il y a aussi les préjugés, mais ça c'est encore autre chose... Soit soit, revenons au vif du sujet et voyons ce que le sommaire nous réserve :

  • Le pervers

  • Celui qui subit les reproches

  • L'homosexuel



 

Le pervers



On a tous déjà entendu parler de celui-là, celui qui use du métier de photographe pour séduire demoisots et demoiselles. Car oui oui, ça peut être des deux côtés, hétéros comme homosexuels. J'ai ouï-dire des histoires qui se répètent et concordent donc attention. Là je parle aux modèles, il ne faut pas se faire avoir par de belles paroles telles que :

  • "Wouah tu as un look de dingue"

  • "Tu as des yeux de ouf, je m'en remet pas"

  • "Ca te dit de boire un verre ce soir ? c'est pour préparer le shooting".

Non non mesdames messieurs, il y a des règles à suivre et il n'est pas du tout normal que le/la photographe dise ce genre de chose et :

  • Vous parle à pas d'heure le soir (et l'excuse de "j'ai trop de boulot, j'ai le temps que le soir" c'est bidon comme la bière sans alcool. Le taff ça ne se discute pas dans le lit à 22h je suis désolée.

  • Propose un verre le soir. A ce que je sache les rendez-vous pro c'est plus la journée non ?

  • Trop de compliments ça pue pue pue. Ok nous artistes on peut être subjugués par une âme mais soyons réaliste. L'usage abusif d'adjectifs qualificatifs qui font plaisir à l'égo, c'est bien un peu mais trop c'est moyen.


Bon tout ça pour dire, attention les modèles à la manière dont on vous aborde, dont on vous parle. Il doit y avoir du respect des deux côtés. Et s'il y a un soucis, n'oubliez pas que vous avez des droits.



Celui qui subit les reproches



Alors je m'explique : C'est le photographe à qui on va dire "mais tu ne vis pas l'instant présent derrière ton appareil photo", "c'est gentil de prendre les photos mais ça doit être barbant de les traiter ? Et puis tu n'apprécie pas le moment".


Donc en vrai, je ne sais pas si ça rentre dans la catégorie des clichés du photographe mais perso, je le considère ainsi. Pourquoi ? Parce que les gens sont bien content d'avoir des photos mais rabaissent notre métier à des instants que l'on ne vit pas. AU CONTRAIRE mon dieu mon dieu ! (que dis-je ? Jurererai-je ?! Je m'emporte).


Le principe même du photographe c'est de capter le meilleur instant, le moment clé qui fera de votre séance THE cliché of the fucking world parce qu'il est trop stylé et unique. On est à l'affût des moindres moments oui, mais c'est un délice de capturer ces moments merveilleux (ce sont des sentiments personnels je précise). Donc personnellement NON, j'apprécie chaque instant que je prends en photo, c'est un bonheur, c'est du partage, je ressens les émotions autant que les personnes qui les vivent (surtout lorsque c'est un mariage).


La photographie c'est comme de la méditation :

  • C'est un moment à moi

  • Mais aussi pour les Autres

  • Je prends le temps d'apprécier chaque seconde, chaque inspiration

  • Je prends le temps de regarder ce qui m'entoure

  • Et tous mes sens sont en alerte


L'homosexuel ou l'éfféminé



Je pense que celui-là c'est vraiment le cliché ultime que l'on retrouve dans tous les films et séries depuis la nuit des temps : C'est le photographe homosexuel ou ultra éfféminé avec des manières à tuer un bouc et au style aussi troublant que les défilés de modes.


Oui certes, il peut exister mais cessons ces clichés qui, tout de même, n'est pas très flatteur et pas très sympa pour les homosexuels. Parce qu'ultra surjoué, exagéré comme jamais et puis bon, le "fait l'amour à la caméra" c'est un peu moyen (bien que très marrant durant un shooting si bonne ambiance il y a).


Bon, pas grand chose à dire pour ce cliché, mis à part qu'il ne pourra jamais se défaire et qu'il me fait marrer à chaque fois que je le vois au cinéma.

 

Certes, il y en a beaucoup d'autres mais on ne va pas tous les énumérer et puis, comme beaucoup d'autres métiers, nous subissons tous cette même problématique des clichés. C'est encore une étiquette qui nous définit au premier abord mais pas dans le temps. Ce qui vous définira qui vous êtes, ce sont vos actions, vos pensées, votre manière d'être avec les Autres, etc. Comme dans la vraie vie quoi. Et si tu t'épuises à mettre un masque, la transpiration le fera tomber tout seul, donc soit toi-même, accepte-le et ignore les personnes arrogantes.


Bref, voilà un petit résumé de cet article sur les clichés. Oui oui, encore un article qui ne parle pas à proprement parler de technique photographique mais traitant de notre métier de manière générale (c'est tout de même important pardi !).


J'espère que ça vous aura plu. Laisse en commentaire un cliché de photographe que tu as en tête ! Fais moi rire !

En tout cas, sache que tu peux toujours me suivre sur les réseaux Instagram et Facebook.


On se dit à très très vite pour le prochain article. Pour changer je ne le dévoile pas maintenant. On se retrouve sur les RESEAUX pour parler du prochain article que je vais écrire, vous aurez un choix et j'écris en fonction ! 😘



LOVE.

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout