top of page

Ep.7 du Rat-Porc - Février 2024

Salut mes p’tits Raporeux de l’espace,


Ep.7 du Rat-Porc - Février 2024 artistes sensibles de l'art manutea rambaud maanurmd photographie échanges tahiti océanie polynésie française

Samedi 17 février, les intempéries sont passées mais le temps n’est pas encore au repos. Il faut éponger, brosser, racletteter, secouer les tapis et sortir les objets aux matériaux organiques : sacs en cuir, veste en similicuir, rouleau de pae'ore… Précautionneusement, tout doit être sorti et aéré suite à ces longs jours de pluies et de rafales. Alors certes, nous n’avons pas été fortement touchés sur la Société mais les humains de la ville (et de la montagne) ont une fâcheuse tendance à dédramatiser : « ce n’est que de la pluie, ça va ! », « les gens ont peur de se mouiller », etc. Et je passe d’autres réflexions inappropriées. Car dans leurs maisons solides et de dur construit, perchés sur leurs montagnes saté, d’autres vivent des montées des eaux, sur ces rivages naguère verdoyants et doux ; des éboulements sur routes ou sur toits ; des pertes de biens minimes mais chers en souvenirs ; aux voitures emportées, déchirées par la langue vorace de la rivière déchaînée.


Toutefois, nous ne sommes pas ici pour faire un reportage journalistique mais seulement une introduction à ce septième épisode du Rat-Porc de ce mois de février humide de l'année 2024, alors allons-y gaiement.


En 3 points : 

  • Les couleurs dans ton art - Discussions

  • Le Printemps des Poètes - Objectif Créatif

  • A quel moment peut-on se considérer comme artiste ? - Discussion random



« Le Rat-Porc ça sert à ça, parler gueule à gueule. » - Aurélien.


 


Les couleurs dans ton art - Discussions


La couleur, une brume enivrante qui embaume les tableaux de Delacroix, une improbable chaleur ternie par Dali ou une poésie bleue que seul Monet sait manier. La couleur est l'art d’allier les pigments, de mélanger, d’associer, de faire détonner, d’apporter de la lumière ou à contrario donner des ombres pour qu’au final, puisse se détacher le sujet et une atmosphère.


Ainsi, nous avons posé la question à nos artistes et sensibles de l’art sur l’utilisation de la couleur.


« Au début je ne faisais que du noir et blanc, j’avais du mal à intégrer de la couleur. Et puis j’ai découvert les crayons de couleurs. C’est à partir de là que j’ai mieux compris comment ça marchait. D’avoir déjà toutes les teintes prédéfinies au lieu de les mélanger, ça m’a beaucoup aidé. » - Margaux.


Et contrairement à ce que nous pourrions penser, les couleurs s’immiscent également dans l’écriture.


« Dans ma façon d’écrire, j’utilise beaucoup d’images et de métaphores. Et dès fois j’ai une sensation ou un sentiment et instinctivement, sans explication, j’ai une couleur qui va venir. Les émotions viennent, une ambiance et une atmosphère se créent, je couds des images avec ça. » - Laura.

Quant à l’écriture de l’image par la lumière selon la perception d’Allison :


« Au début je faisais beaucoup de noir et blanc. Et lorsque ces photos traitées je les mettaient en couleur, ça me plaisait un peu. C’est comme ça que j’y suis retournée. Progressivement je me suis habituée et par la suite, j'ai accepté la couleur, que j’utilise majoritairement sous des tons chauds. » - Allison


Enfin, terminons avec quelques-uns de mes propos :


« Mon noir n’est pas noir et mes couleurs sont en latence, elles sont dans un entre-deux avec ces tons pastels. Je pense que je rends les couleurs un peu plus douces, moins dures de la réalité. » - Maanu.

Ep.7 du Rat-Porc - Février 2024 artistes sensibles de l'art manutea rambaud maanurmd photographie échanges tahiti océanie polynésie française


Le Printemps des Poètes - Objectif Créatif

Le Printemps des Poètes, c’est une édition annuelle pour la sensibilisation de la poésie dans le milieu scolaire, afin que les apprenants puissent rencontrer la poésie entre quatre yeux, ressentir, découvrir, s’intéresser et s’émerveiller de cet univers souvent perçu comme inaccessible. Cet événement a été « imaginé à l’initiative de Jack Lang, et créé à Paris du 21 au 28 mars 1999 par Emmanuel Hoog et André Velter, afin de contrer les idées reçues et de rendre manifeste l’extrême vitalité de la Poésie en France, Le Printemps des Poètes est vite devenu une manifestation d’ampleur nationale. »1.

Je vous laisse le lien pour plus de précisions et de détails si vous êtes intéressés car beaucoup de noms sont à citer et la place peine dans ce format.


Mais en ce qui concerne le Rat-Porc, celui-ci va surfer sur la vague des événements artistiques et culturels pour approcher différents thèmes et supports que l’extérieur nous offre. Pour le mois de mars, sera donc à l’honneur le thème de La Grâce pour cette édition 2024 du Printemps des Poètes. Les participants, artistes et sensibles de l’art, sont donc chaleureusement invités à créer en cette belle période de renouveau. Notre Rat-Porc ne se focalise cependant pas uniquement sur l’aspect « poésie des mots » car je considère qu’elle peut également s’écrire par l’image, les sons, la sculpture et la peinture.


Ep.7 du Rat-Porc - Février 2024 artistes sensibles de l'art manutea rambaud maanurmd photographie échanges tahiti océanie polynésie française

Si tu es intéressé à participer, voici le lien qui te redirige vers des visuels explicatifs pour participer → https://www.instagram.com/p/C3ZbqxhuGlB/?hl=fr&img_index=1

Et comme je suis allègrement gentille, voici un autre lien2 expliquant ce thème de « La Grâce » pas piqué des hannetons.



A quel moment peut-on se considérer comme artiste ? - Discussion random


« C’est quand les Autres te considèrent ainsi » - Auré

Nous en avions parlé tantôt du regard de l’Autre sur l’artiste, et il est vrai que ce fameux regard (qu’il soit accusateur, envieux ou sincère) peut impacter sur notre considération et facilement nous insérer dans des cases pour plus facilement nous définir. Car oui, les cases rassurent et l’on sait pertinemment qu’elles ne sont pas forcément utiles et gentilles.


« Être artiste, tu vis de ça et parallèlement, tu parles à des gens c’est-à-dire que des personnes suivent ton travail et comprennent ce que tu veux dire. Je pense que tu peux être artiste à ce moment-là. Sinon tu peux créer sans soucis, tout le monde peut créer, mais être artiste c’est particulier, et avec les années, l’on a galvaudé ce terme. Par exemple, quand quelqu’un semble un peu bizarre, on le définit facilement d’artiste. » - Guillaume.

Entre autres, le comportement et le visuel de la personnalité dans l’habit ne font pas un statut. 


« Les artistes, ce sont les gens qui sont habités par la création, ils sont tous les jours dans la production. Il n’y a pas de sujet de page blanche ou de manque d’inspiration, ou s’il y en a, il faut rapidement que ça se règle. » Guillaume.

Ce statut est donc à la fois sacré (si nous pouvons nous le permettre) mais aussi prôné parfois naïvement et à l’inverse réfuté, perçu par le créateur comme illégitime de sa personne.


« J’écris mais je ne me considère pas comme tel. » - Laura.

Sommes-nous donc « artistes » ; « créateurs » ? Faut-il nécessairement trouver un mot pour se définir ? Finalement, que l’on soit un voyageur de mots ou un marchand de rêves, le plus important ne serait pas simplement de créer infiniment, toucher les gens et perpétuellement s’élever dans cette évolution constante de quête humaine qui en devient elle-même l'œuvre d’art ?


Et certes, nous pouvons avoir fait des années d’études dans l’art, ce n’est pas pour autant que l’on aurait un statut logique dit « élitiste » ; nous rappelle Margaux. En effet, ce fait que d’être nommé « artiste » peut être perçu comme plus légitime puisque diplôme il y a, alors que cela n’en démontre pas plus d'originalité, d'expérience et d'authenticité.



 


Nous arrivons au terme du rapport de cet épisode 7 du Rat-Porc, avec une annonce d’ores et déjà prononcée : le Rat-Porc de mars se déroulera en extérieur ! Pour plus de rencontres, plus de débats et de nouveaux visages.


Au niveau contenu Instagram, une publication ponctuelle vous sera offerte : 1 mois / 1 artiste.

Pour plus facilement tâter l’univers artistique de la Polynésie au XXIe siècle, découvrir des faciès dissimulés, entendre des voix tues et faire résonner les échos de chacune de ces âmes.


Quant à ces intempéries, ne dormons toutefois pas sur nos deux oreilles, et soyons attentifs au langage qui nous entoure. Ce soleil harassant, ce ciel éclatant et ces signes muets ont beaucoup plus de choses à nous dévoiler que ce que nous pouvons aisément penser, humains des villes sur leurs satellites imprécis. N’oublions pas que la nature reste et restera à jamais libre de ses choix, une position dont nous devrions nous inspirer parfois.


« Reste toi-même, entier, Respire la liberté, Embrasse ton avenir Faillir, comprendre, apprendre et gravir Il faudra, pour qu’au firmament, Puisse luire progressivement La beauté de ton œuvre, Complète, ardente ; un chef-d’œuvre. » - RMD.


 


Source : 

1  Le Printemps des Poètes - « Nos missions » : https://www.printempsdespoetes.com/Nos-missions 

2 Article du site Littérature Portes Ouvertes - « Le thème du Printemps des Poètes 2024 est connu » : https://litteratureportesouvertes.wordpress.com/2023/06/05/le-theme-du-printemps-des-poetes-2024-est-connu/



LOVE.


54 vues0 commentaire

Comments


bottom of page