top of page

Chastel « Récits, légendes et mythes des îles Marquises » - Le lundi-littéraire

Salut les littéraires et gastéropodes vagabonds,


Chastel « Récits, légendes et mythes des îles Marquises » - Le lundi-littéraire Manutea Rambaud maanurdm photographie écriture article tahiti polynésie française

C'est sous un soleil radieux que l'on se retrouve aujourd'hui, pour l'avant-dernier article de l'année 2023. Car oui, nous sommes déjà en Décembre et ce mois annonce bien souvent les fêtes, les moments en famille et entre amis. Une belle excuse pour prendre du temps pour soi, pour prendre du repos, du recul, créer, s'inspirer, souffler, explorer et vagabonder vers de nouveaux horizons. Mais nous n'irons pas loin en cette fin d'année, les pieds restent accrochés à la réalité pour bien préparer la nouvelle année et les mois à venir car dans mon esprit nous sommes déjà en Janvier 2024.


Le prochain et donc dernier article de cette année va traiter de mon Top 3 de livres lus cette année 2023 et rédigés sous ce format d'articles du lundi-littéraire. Mais avant de se précipiter pour se dire au revoir, voyons un dernier livre et pas des moindres ! Un bel ouvrage qui peut être un cadeau pour soi ou pour ses proches, aux illustrations et aux histoires qui touchent. Donc sans plus attendre, la présentation de « Récits, légendes et mythes des îles Marquises ».



En 3 points → Histoire, culture, recherches



 


ANATOMIE DE L'OUVRAGE


De sa couverture d’illustrations vêtues, nous ne pouvons laisser passer notre regard sans y prêter attention. Ce condensé de récits, de légendes et de mythes des îles Marquises est un travail de longue haleine, de recherche et de réécriture dans l’objectif de faire parvenir textes non traduits, enfermés dans des locaux peu accessibles et/ou susceptibles d’être perdus des mémoires.


Moult personnes jadis présentes sur la Terre des Hommes à la découverte de nos îles ont participé à la préservation de la culture et de l’oralité à travers des ouvrages non négligeables. Mais laissons l’explication de ce travail et de ces recherches à l’auteur car l’introduction de cet ouvrage m’en ôte tous les mots.


Pour revenir au corps de l'œuvre, celui-ci est habillé de textes, petits à plus longs en fonction de ce qui a été sélectionné. Toutefois, que serait des légendes ou des mythes sans des illustrations qui incitent à l’évasion ? Et ce travail d’interprétation visuelle a été délivré par Heretu Tetahiotupa qui nous fait voyager avec entrain et passion dans ses couleurs, ses coups de pinceaux digitaux et le choix de ses sujets.


« Récits, légendes et mythes des îles Marquises », est une œuvre de ‘API Tahiti éditions (2022) qui invite au voyage et à la préservation du savoir.


« Ata-nua put s’écrier :
Ei, ei, ‘ua ao, ‘ua ao te Henua ‘Enana : Eiao. Attention ! Attention ! S’illumine, s’illumine la Terre des Hommes : Eiao ! »


DES PRÉLIMINAIRES EN ÉMOIS


Que serait un monde sans mythes et légendes ? Cela impliquerait plutôt un univers de connaissance absolue sans questionnement ? Ou plutôt une triste réalité où le rêve, la curiosité et l’imaginaire seraient bannis de toute éventualité, impliquant cette possibilité que ceux-ci n’ont pas leur place dans une vie humaine ?


Mais nous nous éloignons de notre sujet, bien que ces questions peuvent tarauder nombres ciboulots et amènent à des remises en question sur d’autres sujets.


Chastel « Récits, légendes et mythes des îles Marquises » - Le lundi-littéraire Manutea Rambaud maanurdm photographie écriture article tahiti polynésie française

Notre ouvrage présent nous raconte la création du monde, la guerre des clans entre des groupes d’îles, la pratique du Patu tiki (tatouage) sur certains hommes, des histoires d’amour et des unions. Ce sont des explications, rationnelles ou non, de certains faits.


« Voilà pourquoi les nono sont si nombreux dans ces deux îles, alors qu’ils ont disparu de Hiva Oa. »

Parmi toutes ces thématiques non exhaustives, toutes nous content une version d’un voyage, une version d’une parole qui ne doit pas être oubliée.


« De là, son esprit, apaisé, pourrait enfin rejoindre la pointe sacrée, la pointe Kiukiu, à l’ouest de l’île de Hiva Oa, et voguer vers Havaiki afin d’y rejoindre ses ancêtres, comme le faisaient tous les chefs et les grands guerriers. »

Egalement, il en va de soi que noms et mots en marquisiens donnent à entendre cette virgule aux textes, des sonorités qui invitent à une immersion totale avec ces quelques interjections et ces vocables, écho à cette éternelle hybridité linguistique.


« Viens ! E he’e mai ! Viens ici, fils ! Viens, ici fils ! »

Éternelle mais nécessaire car chaînon de notre identité, de notre évolution, de ce langage à plusieurs voix.


« La pirogue Va’a-hiva fut remplie de réserves pour le voyage, de popoi, de ma, de taro, de cocos et de kape, en plus des cent quarante paniers de plumes rouges. »

Quant aux illustrations de couleurs et de modernité, ce sont des fenêtres à l’imaginaire grâce auxquelles nous pouvons entre-ouvrir la porte du rêve. Elles nous apportent ce premier jet onirique sur lequel s’accrocher, tel un cerf-volant en quête de nouveaux souffles.


UN METS POUR QUELLE DILETTANTE


« Récits, légendes et mythes des îles Marquises » est une œuvre qui peut se lire à tout âge, en lecture pour s’endormir le soir ou en histoire pour comprendre. Là n’est-il pas le but premier de ces récits ? Expliquer, transmettre, connaître ce monde dans lequel nous évoluons ?


Il en va de soi que certains textes sont à éviter pour les personnes sensibles car n’oublions pas que le coït est une pratique fort répandue et pratiquée. Donc si des enfants souhaitent écouter quelques histoires, il convient de vérifier ce qu’il en est dans le corps du texte avant d’en délivrer tous les secrets afin d’éviter des questions interminables.


« Et tous les jours, les femmes demandaient à Hina de quelle branche venait la racine qui lui donnait autant de plaisir, si c’était bien celle qui pointait vers le haut ou bien celle qui était inclinée vers le bas. »


CHASTEL Patrick, TETAHIOTUPA Heretu.Récits, mythes et légendes des îles Marquises. ‘API Tahiti édition, 2022.


33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page